AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La Mort aux longues Dents {. Pv Ellen

Aller en bas 
AuteurMessage
Elizabeth G. Evenson
Traqueuse / Médecin légiste
avatar

Féminin MESSAGES : 83
INSCRIPTION : 14/08/2009
HUMEUR : x)

Carte d'identité
Relations ::
Boite à désirs:

MessageSujet: La Mort aux longues Dents {. Pv Ellen   Mar 18 Aoû - 13:49

        Assumer la Conséquences de ses Actes !


    Courir. Le propre du vampire ? Non. Je ne pense pas. Le propre de l’être humain est d’aimer, est de souffrir, est de se souvenir, est d’oublier et de mourir. Celui du vampire est de tuer. Il est celui de tuer sans aucune pitié. De ne pas prendre en compte les hurlements, de se nourrir de ces hurlements ! Sentir la peur naître, sentir le pouls accélérait si rapidement qu’on ne s’y attendait presque pas. Et puis, on sait toujours ce qu’on perds mais jamais ce que l’on y gagne … Rien que de pourchasser ma victime me met dans un état d’effervescence folle ! Que de plaisir à sentir les battements de son cœur s’accéléraient sous l’effet de la terreur, que de voir leurs yeux s’exorbitaient sous la révélation de leur mort prochaine, que de sentir leurs veines éclataient sous la pression de mes crocs déjà gorgeaient de venin ! Ô combien j’apprécie la chasse à l’homme.

    En ce beau lundi matin, je chassai, pour ne pas vraiment changer en faite. J’aurais put ajouter comme chaque matin, mais non, je suis modeste, ma gourmandise ne doit pas être étalé au grand jour. Et oui, j’aurais pu me contenter d’une dizaine d’humains par mois ; malheureusement pour eux, ma condition de traqueuse sadique en avait décidé autrement ; je chasserais une dizaine d’humains par semaine … minimum ! Hier après-midi, je m‘étais attaqué à une adolescente, du moins, non loin de l‘âge ingrat… Âgé de 15 ans, elle était partie rejoindre tous les noms sur mon tableau de chasse. Ses cheveux roux étaient tombés sur ses épaules et avaient frôlés, me rendant complètement avide de sang ; j‘avait trop soif pour jouer. Mais elle semblait faire partir des téméraires, des rebelles, prête à se battre, elle ne voulait pas mourir sans se défendre.

    Ses yeux d‘un vert de Jade somptueux m‘avaient fixés, l‘air de défi qui en sortait était puissant. De ses longs cils et de ces grandes prunelles maquillés, elle m‘observait, semblant traquer la traqueuse. J‘avais lu en elle la détermination. Elle refusait de mourir en servant de déjeuner. Elle voulait se battre, ainsi, si la mort venait vraiment à elle, elle partirait avec cette satisfaction personnelle ; avoir tenu tête à un vampire buveur de sang humain. Et oui, de sang humain, il est bon de le préciser. Des traîtres à la race se sont fait connaître. Je ne leur cherche pas d‘ennuis, du moins, ne les cherchent pas eux, si j‘en trouvent un par contre, totalement par hasard … Le combat risquera d‘être féroce …

    Non, je ne l’ai cherche pas eux … Je cherchaient quelqu’un d’autre. Je cherchais tout simplement un empathe. Le pouvoir qui s’en ressortiraient de l’alliance de nos deux dons en ferrait un puissance colossale. Elle, chassant la moindre émotion, moi, m‘en nourrissant pour créer ses ombres. Puis, de moi-même les gouvernaient, une à une, faire d‘elle des monstres destructible seulement par leur propriétaire. Certes je n‘avais nullement besoin d‘un autre suceur de sang pour mettre à bien mon imagination. Je captais déjà les émotions ; les pensées n‘avaient aucun secret pour moi et le passé des personnes se trouvant face à mes yeux, emprisonnés par leur emprise se trouvait quant à lui mis à nue …

    J’étais dans la forêt aujourd’hui. Comme la plupart de mes congénères, je suppose, j’aimais sentir l’air frais de s bois dans mes cheveux, j’aimais sentir la vie grouillait à mes alentours, j’aimais détruire la nature, plus par plaisir de satisfaction que pour autre chose. J’étais donc dans la forêt en ce beau jour de début de semaine. Je n’avais pas vraiment soif, mais le bonheur de tombés sur un marcheur solitaire ne devait jamais être mis à part. Certes, ce n’était pas mon terrain de chasse. Je préférais les ruelles sombres aux bois, mais le changement ne fait jamais de mal à quiconque. Le vent soufflait lentement aujourd’hui. Il ne pleuvait pas, chose rare dans la région apparemment. Le soleil n’était pas encore lever. L’aube pointait seulement le bout de son nez. Mais le ciel gris, non pluvieux, mettait une condition excellente pour la sortie des vampires, dont je faisais partie. Je n’allais nullement me privée d’une petite partie de chasse improvisée …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La Mort aux longues Dents {. Pv Ellen
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» Jusqu'a mort s'ensuive... (Linoël, Idryl, Luna, Sanzo, Shrys
» Jeune artiste kidnappé , blessé par balle et laissé pour mort à Cité Soleil
» Menaces de mort contre Wyclef Jean.
» Article intéressant sur la mort Mireille D. Bertin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Do I Dazzle you ? :: Forks :: La Forêt :: La forêt-
Sauter vers: